La newsletter Biocoop

Restez informé de nos promotions, actualités et événements en magasin

inscrivez-vous
Votre magasin est actuellement ouvert 04 48 20 10 02
logo Biocoop
Le Viviers

Nous voulons des coquelicots : la mobilisation continue contre les pesticides de synthèse

Nous voulons des coquelicots : la mobilisation continue contre les pesticides de synthèse

Le 11/03/2020

Biocoop réaffirme son soutien à l’association Nous voulons des coquelicots, militant pour l’interdiction des pesticides de synthèse en France, et relaie ses actions citoyennes sur le territoire.

Ils auraient pu baisser la garde, se reposer sur les lauriers d’un combat qui a soulevé une adhésion si massive qu’elle en aurait des allures de victoire. Lancé en septembre 2018 par Fabrice Nicolino et François Veillerette, membres fondateurs de l’association Nous voulons des coquelicots, l’Appel pour interdire tous les pesticides de synthèse en France dépasse déjà le million de signatures.  Pour forcer les pouvoir publics à agir, les deux militants souhaitent engranger jusqu’à cinq millions de soutiens d’ici à la fin 2020.
 
« Cet objectif est loin d’être une utopie, réplique Fabrice Nicolo, un journaliste couvrant les questions écologiques et auteur de Nous voulons des coquelicots (éditions Les Liens qui libèrent) avec François Veillerette, porte-parole de l’association Générations Futures. Nous vivons une situation d’urgence absolue. On sait de façon certaine et scientifique que de nombreuses espèces, les oiseaux par exemple, sont en voie d’extinction. Cela a été un choc, quand j’ai découvert qu’un tiers d’entre eux avaient disparu des campagnes françaises, ces quinze dernières années ! Ce n’est pas mieux pour les insectes et la situation ne fait qu’empirer. »
 
Soucieux de soutenir les initiatives de Nous voulons des coquelicots, Biocoop a réalisé un film pour populariser le combat de l’association auprès du grand public. Il est diffusé dans de nombreux magasins de son réseau.

L’association invite tous les signataires de l'Appel des coquelicots à se procurer le coquelicot en tissu, en signe de ralliement, et à le porter en boutonnière. Elle appelle aussi à organiser des événements de mobilisation tous les premiers vendredis de chaque mois à 18h, tant que les pouvoirs publics n’auront pas légiféré en faveur de l’interdiction contre les pesticides de synthèse.

Retour